samedi 28 janvier 2012

Voir le néant divin

Un lecteur demande :
“Il y a évidemment plus que simplement écouter le silence entre tout le reste - autrement ne sommes-nous pas juste laissés avec une autre réflexion  / ou pensée, au sujet d'une expérience?”

Non, il n'y a rien de plus que cela. Une fois que vous pouvez voir combien tout cela est bêtement simple - que le silence lui-même, qui est avant toute forme et englobe toutes les formes, est l'Esprit lui-même, ensuite vous pouvez tout voir comme un Spectateur regardant la "production" d’instant en instant, et au moment même où l’instant passe.

C'est la liberté totale du connu, du réfléchi, de l'illusion de croire qu'il y a quelque chose de plus que cela. Voir ce qui est là au cœur, au centre. Voir le néant divin, le sentir, l'embrasser, c'est tout ce que vous êtes et ne serez jamais. À ce sujet ne faites pas confiance à l'intellect ou aux émotions. Détendez-vous en elles comme un observateur et vous comprendrez que l'observation est à la fois ce qui se passe et le vous observant. Il n'y a aucune différence.

Vous avez laissé aller votre mental avec sa croyance car il n'est pas autre chose qu'un mental. Il ne peut pas connaître ce qui est inconnaissable aussi essaie-t-il d’en faire le tour, il tente de l'impliquer, remonte dans la mémoire pour les réponses et la mémoire comme vous le savez si bien n'est rien de plus que l'ego dictant sa propre version de la réalité.

Le silence est votre seul refuge entre et parmi tout le reste. Vous ne pouvez pas le saisir, vous ne pouvez pas le garder avec vous, mais si vous le voyez avec votre intégralité pendant une fraction de seconde, vous verrez que tout le reste est une simple forme de danse dans le silence. C'est ce que nous sommes, ce que tout est, nous sommes « en train de danser dans le silence* ».
* John Main, osb c. 1980

Marc Mac Closkey 

Page originale traduite par Christine – Vous êtes invités à partager ce texte à condition de respecter son intégralité et d'en citer la source:http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/.

3 commentaires:

  1. Danse impersonnelle qui inclut tout, même le personnel. Impersonnel et personnel se taisent.
    L'oublie de tout cela (la recherche, le personnel, l'impersonnel,....) se fait.
    Vous y êtes !
    Y êtes !
    Être !
    !
    .
    RV

    RépondreSupprimer
  2. Christine et RV, bonjour,

    Encore un super concentré de tout ce qu'il est essentiel de comprendre.

    Très beau texte !

    Bernard

    P.S. Et merci, RV, pour l'idée : mon prochain blog, je l'appelle "."

    RépondreSupprimer