mardi 20 mars 2012

Réalisation

Beaucoup de gens cherchent à se «réaliser» ou à «s’éveiller», peu importe le nom, et c’est un désir honorable et compréhensible, le problème vient quand ces mêmes personnes veulent faire correspondre «l’éveil» à l’idée qu’elles en ont.

Cette idée s'est construite à travers leurs lectures, rencontres, désirs et fantasmes, ils pensent pouvoir obtenir quelque chose de plus, comme un nouvel et ultime attribut dont ils pourraient jouir à leur guise,demain, plus tard quand ils seront des «éveillés».

Ceci est une grave maladie, la réalisation ou éveil n’est pas une expérience de plus, ce n’est pas du domaine relationnel ou dualiste, ce n’est pas un objet que l’on découvre un jour ou qui nous tombe du ciel.

Certain disent «je ne suis pas réalisé» mais comment savez vous que vous n’êtes pas réalisé?
La seule raison à cela est que vous avez créé une image de la réalisation et maintenant vous vous dites «ce que je suis ne correspond pas avec cette image DONC je ne suis pas réalisé !!» et voilà !!
C’est aussi de cette manière que vous jugez les autres,ceux qui ne correspondent pas non plus avec vos images, votre savoir.
Cela se nomme arrogance et c’est bien à cause de cela que la difficulté persiste, à cause de l’arrogance, de l’avidité.

« L’éveil » n’a rien à faire de ce que vous voulez, rien à faire de VOUS, vous passerez en ce monde comme un éclair dans le ciel et rien de plus, et d’ici peu personne ne saura que vous avez existé un jour, ce n’est donc pas une affaire d’ambition.

Tout cela est bien trop compliqué pour votre nature, pour ce que vous êtes réellement; la fascination pour les objets d’expériences doit perdre de sa force, quelque soit l’objet : sagesse, amour, éveil et ou autre. Toutes ces fascinations doivent être écartées sans quoi elles continueront à parasiter votre esprit, elles s’installeront de plus en plus profondément avec le temps, de plus en plus nombreuses.

Il faudra donc choisir, car il y a bien un choix à faire, tout dépend de la détermination de chacun, de la sincérité, de l’engagement à aller jusqu’au bout et à ne jamais prendre de repos. Les personnes sincères ne pourront pas se satisfaire d’expériences temporaires ou d’impasses.

Ne rien écouter de ce que nous dit la raison car elle vous dira «tu est nul» «tu n’y arriveras pas» «c’est impossible pour moi» etc...

La vérité est que chacun est pleinement réalisé, chacun est déjà pleinement CELA, il suffit de ne plus suivre toutes nos pensées et de rester tranquille jusqu'à ce que la moindre particule de dualité soit détruite, jusqu'à ce que dire «moi» ou «je» ne veuille plus rien dire.

Alors vous serez sans destination et sans provenance, comme le ciel, tout aura sa place, tout continuera comme «avant», le rire quand il sera temps de rire, les larmes quand elles couleront; dans ce ciel tout a sa place, rien est exclu, rien n’a plus de valeur qu’autre chose, il n’y a pas d’éveil, ni de non éveil, il n’y a rien qui soit définissable et pourtant quel trésor !!

Rien n’est plus précieux.

«Je suis réalisé» ou «je ne suis pas réalisé» cela c’est du vent, cela n’aura pas plus de poids qu’une poussière dans cet univers.

Il n’y a pas de recette pour l’éveil, il n’y a pas de bonne manière ou de mauvaise manière, il y a simplement le cœur que nous y mettons, la force de l’attraction vers cette nature.

Cela ne s’invente pas, sommes-nous fatigués ou non de jouer et de continuer à faire notre numéro?
La comédie a peut être assez durer ou peut être doit elle encore se poursuivre pour certains?
Combien de temps pouvons-nous tolérer cette mascarade?
A chacun de voir pour lui-même, nous n’avons besoin de rien pour être ce que nous sommes mais certains préfèrent être ce qu’il ne sont pas et vivre de fantasmes en fantasmes.

Sunyata

8 commentaires:

  1. Bonjour Christine, et tt les UN,
    Observer, c’est être cloitré dans l’observation, mais cette prise de conscience fusionne avec l’observation, elle est sans doute qu’une seule et même chose « UN »
    On peut essayer de s’extraire d’un concept mental, d’une observation,,,,,, mais ce silence qui nous habite en arrière plan, lui, IL EST toujours présent, sans qu’on soit obliger de l’observer, de le conceptualiser, de le phagocyter avec de l’éveil.

    RépondreSupprimer
  2. Non, la connaissance de soi d'abord. Le bavardage insipide, c'est pour les morts.

    Luc

    RépondreSupprimer
  3. ACCEPTER TOUT CE QUI VIENT ! la dualité et la non-dualité ! le silence et le non silence ...Le désir de contrôle et le désir d'être contrôlé, le désir d'approbation et le désir de désapprobation,le désir d'unité et le désir de séparation, le désir de sécurité et le désir d'être mis en danger, le désir d'éveil et du non-éveil...et puis ...et puis...

    LAISSER TOUT ALLER...
    Aaaahhh!!! Divine comédie !!!

    RépondreSupprimer
  4. Bon Dieu mais c'est bien sur...

    Elémentaire, mon cher Watson !

    RépondreSupprimer
  5. Mboté christine

    Merci beaucoup Christine pour ce texte.Une bouffée de sagesse...

    Belle journée remplie de Lumière

    RépondreSupprimer
  6. Se voir tel que l'on est, reconnaitre ses faiblesses et ses forces, être réalisé....c'est SE réaliser....passer du JE au SE, du MOI au SOI.... rien à atteindre, rien à changer... juste ETRE et SE VOIR dans toutes nos directions...cela est précieux

    RépondreSupprimer
  7. J'adore.
    Merci Christine de mettre des mots sur ce à quoi je pensais justement.
    C'est chouette la synchronicité.
    Au plaisir de te relire.
    Véro biz

    RépondreSupprimer