lundi 19 mars 2012

Bonjour Présence

Bonjour Présence Lumineuse
Je voudrais que tu m’aides à m’éveiller
Es tu consciente de ta demande ? 

Comment cela ?
Mais tu es éveillée ! 

Si j’étais éveillée je ne serai plus autant enchainée par mes pensées !
Tes pensées ne sont pas toi, tu acceptes qu’elles t’enchainent 

Et quel est mon intérêt de rester enchainée alors?
Qu’est ce qui t’empêche de te libérer ? 


Mes habitudes peut-être, et puis je ne sais pas comment sortir de cet enchainement, même si c’est moi qui semble l’avoir désiré
Qu’est ce que t’apporte ce besoin de t’enchainer à tes pensées ?

J’existe !
Donc pour toi, tu ne peux exister sans tes pensées ?

Oui ou non, en tous les cas je ne sais pas m’en détacher
Déjà ce qui est bien c’est que tu es consciente qu’elle t’enchaine, alors fais le chemin inverse pour qu’elles ne t’enchainent plus 

Mais comment ?
C’est quoi pour toi être enchainée ? 

C’est être esclave de ce qui m’enchaine, ne pas être libre, légère…éveillée, quitter ces pensées lourdes et inutiles !
Pourtant tu te complais à les ‘agiter’ encore, laisse les passer tout simplement, ne t’accroche pas à elle, rend les plus légères, que chacune de ces pensées soit vue par toi comme un appel à te rapprocher de ce que tu Es : un être éveillé

Arrête je ne suis pas un être éveillé
Si, tu es déjà éveillée, alors accepte de regarder que tout ce qui t’enchaine n’est pas toi

Page originale

22 commentaires:

  1. Christine bonjour,

    Petit dialogue avec le Soi qui résume bien le faux problème de la liberté : ce ne sont pas les identifications aux pensées, ce n'est pas le moi, qui doivent être libérés.

    Ils sont ce dont on se libère !

    La liberté, c'est réaliser que ce que produit le mental "n'est pas moi".

    Bernard

    P.S. Concernant le nouveau look de ton blog : il est esthétiquement bien beau... mais le texte blanc est un de ceux qui, statistiquement, sont responsables des plus hauts taux d'incompréhensibilité (à ne pas confondre avec la lisibilité).

    Des tests ont été fait par un éditeur australien, il y a quelques années, sur un gigantesque échantillon de 1 million de personnes à qui on a donné le même texte à lire sous différentes formes, et à qui on a demandé ensuite ce qu'ils avaient compris.

    Les meilleurs taux de compréhension correspondaient à un texte noir sur fond blanc ou sur fond très légèrement coloré. Beaucoup moins bons : les textes colorés ou gris clair. Et hyper mauvais : les textes blancs, surtout sur fonds noirs ou colorés, ou pire encore les textes rouges sur fond bleu ou l'inverse.

    A noter que ces taux de compréhension varient, selon la couleur du texte, de 1 à 5 ou 6 fois ! C'est à dire que si tu as 100 000 personnes qui ont compris un texte en noir sur blanc, il n'y en a plus que 20 000 qui ont compris le même texte en blanc sur noir.

    Les tests de lecture sur écran, qui ont été menés par la suite, confirment ces résultats pour la couleur. Les seules différences entre le papier et l'écran concernent le type de polices et la justification.

    Pour le reste, sont également déconseillés : les textes entièrement centrés, ou entièrement en gras, ou entièrement en ital.

    L'idéal pour l'écran est :
    - le texte en drapeau (justifié à gauche et pas à droite),
    - à police sans empattement,
    - corps 12 ou 14,
    - avec des paragraphes de 3 ou 4 lignes maxi,
    - avec des intertitres fréquents,
    - texte noir sur fond blanc ou sur fond légèrement coloré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton PS Bernard!
      Envie d'une présentation plus zen... bouuuuhhoouuuh...
      Bon, je vais voir ce que je peux faire avec tes conseils....
      Bonne journée!

      Supprimer
    2. non moi je ne suis pas d'accord ,j'aime beacoup ce nouvau look,il est reposant non classique ,facile a lire ,tres beau le fond gris est tres beau ,on a moin mal aux yeux qu'un fond blanc,et au diable les statistiques souvent faux la preuve .c'est le meilleur look laisse le comme ça,la lecture est plus facile et tres beau.

      Supprimer
  2. bonjour christine,
    Merci pour la qualité de ton blog.
    je trouve aussi très pertinentes les remarques de Bernard (et pas seulement pour l'aspect graphique du blog :-)
    Un autre petit "truc" de graphiste qui peut t'aider pour avoir une version plus "zen": “tout ce qui n'est pas nécessaire est inutile“ (visuellement).
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. bonjour en ce qui concerne les Ecriture la meilleur couleur et le rose elle insite le cerveaux a canaliser l éspris saint et Eveille Enormement la conprention il y a beaucoup de mot qu ont peut lire 1000 foi sans vraiment en conprendre le langage originelle le rose enplifi enormement cette conprention sur fon blanc evidament mais je pense que bk parle de autre choses mais sa ma donner l occasion de donner la couleur de l eveiller sur les ecriture

    RépondreSupprimer
  4. Lorsque je pataugeais dans la fournaise du circuit de prostitution qu'est le recrutement professionnel, chacun y allait de sa science pour m'indiquer combien la présentation de mon c.v. selon les normes du moment devait surtout plaire au requin qui m'embaucherait. Fallait rentrer dans l'moule, comme on dit chez les inexistants.
    Mais mon c.v., je m'en balançais comme de ma première et dernière acné. J'avais du talent, du style et je travaillais quand je voulais, avec qui je voulais, où je voulais. C'est comme ça. Le c.v., je trouvais ça inutile. Il suffisait que je me présente et l'on m'embauchait sans attendre ni me faire attendre.
    Il faut faire les choses selon son coeur, Christine, sinon vous n'en finirez jamais de vous alourdir de névroses qui ne sont pas les vôtres.

    Luc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord, Luc.
      J'aime bien les conseils des autres parce qu'ils m'apportent leur regard sur le choses, mais je les suis (ou non) si le cœur m'en dit. Ce qui se résume à "toujours faire comme je le sens".

      Il est vrai que le blanc sur fond foncé n'est pas le plus "confortable" à lire. J'attends de voir comment ne changer que certaines fonctionnalités de blogger (je ne suis pas pro coté HTML) car si je change le texte du message ça me change les widgets aussi... et là j'aimerai garder le blanc!

      A suivre...
      ;)

      Supprimer
    2. Coucou, tu peux tester ça pour la couleur spécifique au texte des posts et commentaires, tu dois avoir un onglet avancé CSS dans l'interface admin. A la place du mot "couleur" tu mets la couleur, in english ou en hexadecimal (exemple : black ou #000000), CF les liens...Attention, faut respecter les espaces, point et point virgule. Tu peux copier-coller.
      Peut-être ça va marcher, la CSS est un peu fouillis et ça fait un bail que j'ai pas remis le nez dans ces choses:)


      .post-body {
      font-color: couleur;
      }

      Modifier les CSS dans l'outil de création de modèles

      CSS Colors

      PS : pour les vampires, l'ail peut-être, mais alors du bio... ;-)

      Supprimer
    3. OK, merci Claire, je cherchais plutôt la balise des messages dans le html mais ça semble plus court par là. J'essaierai ce soir pour voir.
      Bonne journée!
      :)

      Supprimer
  5. Bonsoir Christine,
    Pour le fond, Ma Anandamayi disait ça :"Il n'y a pas "l'être éveillé" et "l'être dans l'ignorance"... La personne qui se dit "éveillée" se donne une position !"
    Pour la forme...elle est sympa ta charte graphique... bon, les daltoniens auront du mal pour le vert sur fond gris... à part ça... "A fond la forme !"...;-)

    RépondreSupprimer
  6. Soyez prudente... Je trouve étrange certaines attitudes, et mon petit doigt me dit que ça sent le mort-vivant en quête de proie facile...

    Luc

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir à tous,

    Étranges réactions !

    Alors, à l'attention de tous ceux qui semblent avoir divorcé d'avec le rationnel, je signale que les statistiques ne sont pas :
    - des points de vue personnels
    - des conseils
    - des obligations
    - des modes
    - des normes
    - des émanations névrotiques
    - des malédictions de Dracula...

    J'entends aussi fréquemment dire qu'elles sont "souvent fausses". Il faudra donc me transmettre les références des études prouvant qu'elles sont si souvent fausses.

    A moins que cette affirmation simpliste cache tout bonnement une confusion entre "probabilité" et "fausseté".

    Ou à moins qu'il ne s'agisse des effets d'une prière plus ou moins inconsciente, du genre "Mon Dieu, faites que 2 + 2 cessent de faire 4... je préférerais tellement que ça fasse ce que je veux".

    Donc, mettons à présent le point sur le i du mot "évidence" :

    Les stats sont des instruments de mesure approximatifs mais fiables en tant que telles.

    Si votre compteur de vitesse vous indique que vous faites du 100 Km/h, il est possible que vous fassiez en réalité du 98 ou du 103, mais il est peu probable que vous fassiez du 15 ou du 500.

    D'autre part, sachant que vous faites à peu près du 100, vous pouvez descendre à 80 ou monter à 120... en fonction de votre volonté ou de la nécessité.

    La mesure n'implique ni devoir ni morale.

    La stat est une info. Chacun en fait EVIDEMMENT ce qu'il veut !

    Maintenant, si vous voulez être contre les stats, c'est votre droit, comme d'être contre les trottoirs ou les fenêtres si ça vous chante.

    Il est vrai que Dracula entre souvent par les fenêtres !

    Bonne soirée

    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu allais t'occuper de ton blog pourri qui n'intéresse personne PQ. A moins que le nombre de cadavres dans les placards ne fasse exploser les statistiques ? Toi, ton domaine de prédation, c'est la jeune fille un peu naïve, hein ? C'est vrai qu'elle est plutôt jolie et intelligente Christine... Miam, miam pour le bon détraqué sexuel que tu es. T'es démasqué PQ, je te suggère de ne pas trop insister...

      Luc

      Supprimer
  8. Voulez-vous me dire, Christine, pourquoi le blanc sur fond foncé est moins confortable à lire ? Où allez-vous chercher cela ? Pourquoi cette remarque a-t-elle retenu votre attention plus que les autres ? Réfléchissez un peu...

    Luc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Luc,
      Ce sont juste mes yeux (bon je porte des lunettes alors cela joue sans doute) qui me signalent cela. D'ailleurs je n'ai pas souvenir que quelqu'un ait fait cette remarque.
      Du coup j'étends ma difficulté aux autres et je suppose qu'il en est de même pour eux...
      Ceci dit je continue à trouver cela très esthétique!
      Bonne journée

      Supprimer
    2. Ne vous laissez pas berner par l'escroc qui cherche à vous déstabiliser. Nous sommes en phase de neutralisation de sa part après la phase de séduction. C'est une phase dangereuse. Sa présence récurrente avec des commentaires à vomir consiste à être la vitrine d'un harcèlement qui se présente sous la forme de partage pseudo-spirituel ( textes plagiés, volés à droite, à gauche, aplatir les commentaires des autres pour dominer, rien ne vient de sa carcasse puisqu'il est vide de vie et donc non-créatif, c'est un voleur, un menteur ).
      Je vous suggère de lire avec toute votre attention le livre de Marie-France Hirigoyen ( Le harcèlement moral - La violence perverse au quotidien ) chez pocket. Un livre très instructif sur les techniques d'approche du pervers narcissique paranoïaque sur sa victime désignée.
      Il est très important de se connaître soi-même pour sortir du schème de la dépendance à l'autre. Ne surtout pas confondre Dieu et l'être humain.
      Je vous parle de mon vécu à travers mes suggestions. Maintenant, c'est à vous de voir en laissant d'abord parler votre coeur et votre intuition et non votre mental qui recherche lui la sécurité comme un petit animal recherche un terrier pour s'y enterrer.

      Luc

      Supprimer
  9. Quand l'ego est à sa place il n'y a personne à déstabiliser, personne à protéger, personne pour craindre.
    Soyez en paix.
    Love

    RépondreSupprimer
  10. Ce ne sont que des mots, Christine, que des mots... Je suis à même de voir le spectacle affligeant de ces mondanités qui empêchent par toutes les techniques les plus cyniques à la vie d'être. Il ne sert à rien de refaire les peintures de la carrosserie si le moteur même de l'action est corrompu par la vanité, la suffisance et l'hypocrisie. Et je me fous de votre Love à deux balles. Vous aimez ça ? Pas de problème, je ne remets pas d'ordre chez les vampires.
    Chacun son chemin et Dieu pour tous.

    Luc

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,

    Christine, j'ai découvert votre blog il y a seulement quelques jours, j'aime beaucoup ! il est en accord profond avec ce printemps, tendre et énergisant.

    Je me promenai vendredi soir dans vos pages choisies lorsque je fus arrêté par certains commentaires du présent article. Provenant d'une 'histoire naturelle" vécue il y a des mois, soudainement une image s'imposa, la voici.

    J'aime la contemplation de et avec la Nature, et je me rends de préférence dans un petit jardin charmant et discret où se trouve une mare, lieu de vie par excellence. Il avait plu cet après-midi d"été là, et je décidai dès l'éclaircie de m'y rendre. Dans les allées, mus par un mystérieux signal, des petits escargots gris traversaient en laissant leur marque les allées blanches et déjà sèches .
    Au bord de la mare s'élève un massif de lys blancs, violets et oranges, et dès que je l'aperçus je fus stupéfait : les lys oranges étaient devenus marron foncé. En m'approchant je vis que cette couleur était rendue par des amas de limaces qui faisaient un festin, les tiges elles-mêmes de ces lys étaient couvertes de ces curieux animaux se hâtant vers les larges corolles. Au pied d'une de ces tiges je remarquai vite un étrange manège : plus véloce que les limaces, un magnifique escargot au corps d'un bleu ciel translucide et à la grosse coquille marron, se hâtait lui aussi, sur de sa force. C'est alors que je fus témoin d'un spectacle étonnant : par moments lors de l'ascension la "sole ventrale de reptation" de l'escargot semblait fusionner autour de la mince tige avec celle des limaces qu'il écartait et dépassait peu à peu. J'abandonnai vite cette gluante vision.

    Quand je revins une heure plus tard, les lys oranges avaient disparus, les bleus et les blancs étaient demeurés intacts ; et plus aucune trace, au propre et au figuré, du peuple gastéropode avec ou sans coquille.
    La Source de la Nature, dans le cadre de mes pensées qui ressemblait à ce jardin, avait délivré le message essentiel.

    Cordialement,

    C...a

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce partage Charly!

      Supprimer
  12. Bonjour bien chère Christine,
    Je découvre ton blog magnifique, je découvre avec joie tous les échanges ci-dessus....j'avoue m'être bien amusé, merci à tous...preuve en est encore ici que la vie peut avoir des millions de facettes, qu'elle peut se manifester de multiples façons....et cette richesse de créativité est belle à voir...
    J'aime beaucoup le choix de tes couleurs (ce fond noir est magnifique), le contenu de ton blog est bien intéressant. Je sais que ce que tu fais vient du coeur et je suis très heureux de découvrir ce que ton coeur nous met à disposition.
    Merci donc à toi bien chère soeur.
    Bien fraternellement,
    Un morceau de chêne creux....

    RépondreSupprimer